Livre d’or

« Pendant cette résidence, je me suis constitué des premières pistes de recherche, quelques points de départ pour la future création « Flottante » : un corps géant de 2 mètres, fragilisé par d’instables patins à roulettes… Les rencontres avec les autres artistes en résidence ont été source de partage créatif intense ! » Carlos Muñoz

Écrit pendant

« J’ai passé une semaine fructueuse et créative à Monthelon, à travailler sur mon projet Shall we stay or shell we go? – un film sur le mouvement et les conflits chez les nomades. J’ai également collaboré au projet sur lequel travaillait Katarina Schröter : Actor to rent. Chaque matin, j’ai apprécié danser dans l’incroyable salle de yoga avec le poêle à bois. Quand je suis rentrée à Berlin, j’ai réussi avec succès mon examen pour devenir professeur de danse du ventre. » Eva Stotz

Écrit pendant

« Très belle résidence. Semaine pleine de surprise. On s’est lancé sans attente particulière dans cette aventure, notre première réelle période de rencontre et de création ensemble. Sans avoir vraiment préparé notre travail à l’avance on a laissé la magie du château nous porter et nous guider dans nos journées. Un grand merci au château et à tous ceux qui le font vivre et fonctionner au quotidien. » Kamma Rosenbeck

Écrit pendant

« Un grand merci pour l’accueil, les super conditions de travail, un lieu calme et paisible, une super équipe. A très vite on espère ! » Audrey Lowet, Fanette Hugo et Eran

Écrit pendant

« Troisième temps de résidence à Monthelon pour créer un solo de dessin/son. Cette fois-ci j’ai demandé à Cille Lansade de m’accompagner pour la mise en scène. Je croyais que nous allions travailler la dramaturgie, mais en fait, Cille m’a emmené dans un travail sur la présence, le temps suspendu et l’accident. Prochain rendez-vous en juin pour poursuivre cette rencontre ! Merci à Monthelon ! » Pierre Constantin

Écrit pendant

« A Monthelon, le LABO Nomade s’est retrouvé pour jouer, jouer avec nos joueurs. Dans la cours de récré la fête foraine a retrouvé son petit garçon, les ombres et les lumières ont vu le jour dans la boite noire, la mouette y a atterri pour la première fois, les errances ont fait leur chemin et le feu amazonien a jailli de la carrière.
Merci vous êtes beaux. » L.A.B.O. Nomade

Écrit pendant

« Je me suis dit que le cirque était un endroit qui abrite des reines et des rois sans trônes. Ceux dont le royaume est l’air et l’imagination, qui possèdent de l’or étincelant de pacotille et domptent leur corps et nos désirs pour aller au-delà de nos limites. Ceux qui explorent les sommets et les abysses des échecs trébuchants, trapézistes et clowns. Ceux qui tombent pour de vrai quand ils tombent.

Ceux qui ne tombent pas de leur trône, mais d’une corde, ceux dont l’art est éminemment lié à la mort. Je sais que vous êtes des artistes modernes mais je sens que vous portez toujours cet archaïsme de votre art. Je me suis dit que le seul endroit où peuvent s’installer des gens comme vous, des gens du cirque dans ce qu’il a de meilleur, c’est dans ce château de la générosité, ce monastère de l’anarchie dans son sens le plus profond de liberté.
Je me suis sentie tellement imprégnée de cette générosité, cette fragilité et ce pouvoir que vous avez tous, vous les habitants de Monthelon, m’accueillant avec ma fille dans un endroit au quel je peux croire.
Merci Cille, Ayin, Molly, Jean-Benoît, Ingrid, Charlotte, Anouska, Luce, Arlo, Joachin, Satya. » Katarina Schröter

Écrit pendant

« Nos journées se sont agréablement écoulées à la table dans une des salles du Château, profitant également de la salle de méditation (et de la pratique du yoga) cuisinant ensemble, créant des parfums avec Ayin, assistant aux présentations des autres résidents. » Liv Collectiv

Écrit pendant

« Je m’appelle Sandrine Juglair. Je suis circassienne. Je travaille sur un projet depuis quelques temps déjà, pour lequel j’ai dû faire une pause (j’ai beaucoup travaillé pour les autres). J’ai réussi à m’octroyer une dizaine de jours pour moi, mes envies, ma tête, mon corps. J’avais besoin de retrouver mes sensations quant à ce projet et je cherchais un endroit comme Monthelon, accueillant, ouvert à tous les possibles, loin du bruit des villes et propices aux rencontres. » Sandrine Juglair

Écrit pendant

« Comme tous les ans, nous avons vécu une semaine de rencontres entre artistes plasticiennes et de performances intenses et enthousiasmantes, malgré tous les orages et toute cette pluie ! Sur la photo, on peut voir Elke Mark qui chasse la pluie à coups de tuyau d’arrosage. Cela a fonctionné : on a eu une journée de soleil après… » Monica Klingler

Écrit pendant