Livre d’or

« Le château, tel un voilier massif de pirates, nous a permis de braver la tempête et les eaux calmes, nous menant toujours plus loin dans nos profondeurs et nos retranchements. » Compagnie Vues du Monde

Écrit pendant

« Tant d’énergies positives autour de nous, le silence, les caravanes, le bois et la météo, les humains et même les chats (!) furent bénéfiques. Merci Monthelon ! » Lara Buffard

Écrit pendant

« Je me suis assis et les pierres ne m’ont pas attendu. Sur leur tapis, elles me narguaient depuis leur éternité. A quelques millions d’années de distance, ma danse a été celle des mots et des questions. » Pierre Bertrand

Écrit pendant

« Deuxième résidence de ce projet autour de la violence : nous avons pu essayer un espace scénique et commencer à questionner l’aspect sonore de la pièce. Le calme de Monthelon nous a permis de nous abstraire d’une violence subie et extérieure pour nous concentrer sur une violence intérieure et la possibilité de la mettre en scène de façon poétique . » Charlie Denat, François-Xavier Loucheur, Mélodie Gomez

Écrit pendant

« Vous voyez l’actrice Faye Dunaway au volant de sa machine volante dans Arizona Dream…? C’est un peu la sensation que j’ai pu éprouver à l’occasion de cette semaine d’expérimentation autour de ce projet d’homme-orchestre-récital-concert-performance-piano-bar ! Alors MERCI Monthelon pour votre accueil, votre confiance et votre écoute attentive ! A bientôt pour la suite certaine des aventures! » Jean-Charles Gaume

Écrit pendant

« Cette troisième résidence de création s’est passée simplement et agréablement. J’apprivoise le travail en solitaire. Et pourtant, à la fin de la résidence, j’arrive à une limite. Tout me semble remis en question. Alors je ne sais plus trop où j’en suis maintenant. Continuer, ne pas continuer ? Aller jusqu’à créer un spectacle, ou bifurquer vers autre chose ? Je ne sais plus. Mais j’ai confiance, les réponses viendront. Peut-être par des chemins détournés. Merci Monthelon de m’emmener à cet endroit de création : heurter mes limites et tout remettre en question. » Adèll Nodé Langlois

Écrit pendant

« Sixième résidence à Monthelon, la retraite a bien eu lieu ! 161 heures et 39 minutes d’enfermement. Moment vraiment propice au travail et à la réflexion, rien qui vient déranger le processus ! Drôle de chose d’être enfermé avec aucune serrure aux portes, juste la volonté de ne pas franchir leurs seuils. Drôle de chose que de sortir de là et de redécouvrir le vent sur la peau, l’odeur de l’herbe, des fleurs au printemps, le plaisir de la redécouverte de l’échange avec l’autre. Ah le rire de Luce et son envie de faire des vidéos ! Et le poulet de Molly !… » Pierre Constantin

Écrit pendant

« C’est la première fois que je viens au château pour un projet que je propose totalement, et j’ai pu déguster le cadre d’une façon que je ne m’étais pas offerte en cinq ans de résidences régulières. » Pierre Bertrand

Écrit pendant

« Être à Monthelon, ça fait quelque chose. Ça agit. Quelque chose s’est passé, je ne pense qu’à continuer ! » Alma Palacios

Écrit pendant