Livre d’or

« Monthelon est un lieu rare où il est possible de réellement chercher, de ne pas savoir, et de partager avec des personnes au regard expérimenté et bienveillant. » Alma Palacios

« La grande qualité de Monthelon, c’est le silence, la beauté de l’environnement et la proximité entre les différents espaces: cuisine, chambres et lieu de travail, qui permettent une concentration absolue et en même temps des temps d’échange avec les autres et avec la nature. » Kelly Rivière

Écrit pendant

« On se sent tout de suite bien à Monthelon, c’est un lieu à l’image de ceux qui le font vivre : ouvert, simple et sauvage, dans le bon sens du terme. » Céleste Solsona

Écrit pendant

« Je crois que le lieu de création a été pour moi une grande source purificatrice. J’ai retrouvé un élan de magie et de vie à travers ces dessins. » Myriam Rigal

Écrit pendant

« Trois jours au Château de Monthelon c’est le dépaysement, le temps de reposer notre regard sur une création commencée il y a un an de cela, de prendre du recul. » Hélène Leveau

Écrit pendant

« Monthelon ne peut pas laisser indifférent. Monthelon est une parenthèse hors du temps; un lieu où s’étale à perte de vue la sérénité des champs. Un horizon sans limite comme la métaphore de la genèse d’une création. » Romain Vaillant

Écrit pendant

« Un mouvement de boomerang se crée entre les interprètes et le public, entre recherche et représentation, entre réalité absurde et quête d’absolu, entre intime et universel. » Louise Hakim

Écrit pendant

« On avait fait une résidence de quelques jours dans un lieu merveilleux avec des circassiens (les meilleurs amis du monde) (au bord du monde, justement, en équilibre)… » Yves-Noël Genod

Écrit pendant

Monthelon en quelques mots : « PERFECTION. Lieu d’accueil réel. Permission d’ETRE artiste. Bienveillance, curiosité. Lieu très sain. » Ann&Hima

Écrit pendant

« Monthelon est un lieu vraiment spécial pour moi car je peux y travailler en étant vraiment concentrée mais en pouvant respirer en même temps. Je peux travailler sans sentir la pression du résultat, je me sens accueillie et soutenue pour explorer les « lieux instables » de la création. » Marion Dieterle

Écrit pendant