Livre d’or

« Il a été très facile de s’intégrer dans la vie du château et de ses habitants. Le calme y est une source de créativité et permet de se recentrer sur les choses importantes de la vie. » Kaaos Kaamos

Écrit pendant

« Jamais je n’avais travaillé, recherché et créé dans des conditions si biens et douces que à Monthelon. » Deborah Weber

Écrit pendant

« Monthelon est un lieu nécessaire en Bourgogne, tant pour le cadre agréable qu’il offre pour être en résidence que parce qu’on y croise des artistes de toutes disciplines. » Lucile Hoffmann

Écrit pendant

« Venir au Château de Monthelon pour un artiste est formidable : il y a le calme et la sérénité de la campagne environnante qui pour un musicien comme moi est très inspirante. Les lieux de vie communs sont agréables et propice aux discussions avec les autres résidents notamment la cuisine/salle à manger suffisamment grande pour que les différents projets puissent cuisiner ensemble. » Lucas Barbier

Écrit pendant

Monthelon : « Un lieu voué à la recherche, à la mise au point, à la création. » Cendre Chassanne

Écrit pendant

« Monthelon est un lieu rare où il est possible de réellement chercher, de ne pas savoir, et de partager avec des personnes au regard expérimenté et bienveillant. » Alma Palacios

Écrit pendant

« La grande qualité de Monthelon, c’est le silence, la beauté de l’environnement et la proximité entre les différents espaces: cuisine, chambres et lieu de travail, qui permettent une concentration absolue et en même temps des temps d’échange avec les autres et avec la nature. » Kelly Rivière

Écrit pendant

« On se sent tout de suite bien à Monthelon, c’est un lieu à l’image de ceux qui le font vivre : ouvert, simple et sauvage, dans le bon sens du terme. » Céleste Solsona

Écrit pendant

« Je crois que le lieu de création a été pour moi une grande source purificatrice. J’ai retrouvé un élan de magie et de vie à travers ces dessins. » Myriam Rigal

Écrit pendant

« Trois jours au Château de Monthelon c’est le dépaysement, le temps de reposer notre regard sur une création commencée il y a un an de cela, de prendre du recul. » Hélène Leveau

Écrit pendant